Gîte et chambres d'hôtes avec piscine dans les Cévennes

Nîmes : la Rome française

A 50 kms (environ 50 minutes)
A Nîmes, tout vient de la Source, de son dieu mystérieux que les Romains appelaient Nemausus. L’art, l’histoire sont nés ici. Cour sacré pendant des siècles, à l’origine des premières invasions, des premiers monuments, la Source a offert la richesse économique aux drapiers dès le XIIe siècle. Et si, aujourd’hui, elle a le calme apparent des bassins d’agrément, elle continue de bouillonner au cœur des légendes nîmoises.

Les jardins de la Fontaine (bains Romains) – le temple de Diane et la tour Magne – la porte d’Auguste – la Maison carrée – les arènes, le vieux Nîmes…
Ses Férias de Pentecôte et des vendanges…

Uzès

A 35 kms (environ 40 minutes)
Uzès
est classée ville d’art et d’histoire. Son centre, particulièrement bien conservé, offre aux visiteurs de superbes façades des XVIe et XVIIIe siècles et de nombreux hôtels particuliers. Les rues piétonnes étroites et pavées ramènent à l’époque médiévale. Sa place aux Herbes, ombragée de platanes, entourée de maisons à arcades, et au milieu de laquelle trône une grande fontaine, est le théâtre d’un marché hebdomadaire très apprécié, où se mêlent les parfums des herbes aromatiques de Provence et du Languedoc.

Anduze, son petit train et ses poteries

A 20 kms (25 minutes environ).
Lovée au flanc du rocher de St Julien pour sa partie la plus ancienne, Anduze est une cité antique à l’histoire renouvelée par son adhésion à la Réforme protestante. Florissant bourg commercial et manufacturier jusqu’à la fin du XIXème siècle et doté d’un patrimoine architectural intéressant, Anduze est depuis plusieurs siècles, la capitale cévenole de la poterie, célèbre notamment par ses vases à guirlandes de grandes dimensions, fabriqués autrefois par plusieurs familles de potiers dont on retrouve les noms, dans plusieurs musées

Office de tourisme Intercommunal Autour d’Anduze
Plan de Brie – 30140 Anduze
Tél. : 04 66 61 98 17
Mail: infos@ot-anduze.fr ; infos@artactif.org

La Bambouseraie de Prafrance

A 17 kms (25 minutes environ).
Le nom de PRAFRANCE vient de Pra Fran qui signifiait pré-fran, c’est-à-dire exempt d’impôt. De ce privilège accordé aux seigneurs ne subsiste que le nom déformé par l’usage en PRAFRANCE. Ce domaine d’une superficie de 34 hectares, situé à Générargues, 11 km au sud-ouest d’Alès et à 2 km au nord d’Anduze, correspond géographiquement à une cuvette dont le fond est constitué d’alluvions modernes du quaternaire et dont les parois sont formées de calcaires de différentes périodes et de granite. Non loin de Prafrance, le Gardon se fraie un passage au travers d’étroites gorges, granitiques en amont (Roucan) et calcaires en aval (rochers d’Anduze). Bénéficiant du climat méditerranéen, Prafrance reçoit en moyenne 1100 mm d’eau par an, mais le régime des eaux peut être irrégulier, orages torrentiels ou sécheresse, aussi le parc s’est-il doté de canaux d’irrigation permanents, dont la longueur dépasse 5 km.

C’est dans ce cadre privilégié que la Bambouseraie de Prafrance a été créée par un Cévenol passionné de botanique : Eugène Mazel. Mazel avait fait fortune dans le commerce des épices qu’il importait directement d’Asie. Cette activité lui permit de faire venir de ces pays lointains des plantes quasiment inconnues, de son temps, en Europe. En 1856, Mazel achète à Anne de Gaillière le domaine de Prafrance, en vue d’y réaliser son rêve : créer une bambouseraie.

Mialet le Musée du Désert

A 23 kms (30 minutes environ)
Au coeur d’un hameau Cévenol
et de ses ruelles typiques, dans la maison natale du chef camisard Rolland, par des pièces et des documents authentiques, le Musée du Désert fait revivre le passé huguenot et l’Histoire des Camisards.

En particulier, après une présentation audiovisuelle de la Réforme :
– La période du « Désert » (1685-1787) de la révocation de l’Edit de Nantes à l’Edit de Tolérance.
– La Guerre des Camisards.
– La répression et la résistance.
– La vie quotidienne dans la clandestinité.
– La longue marche vers la liberté de conscience jusqu’à la révolution.

Il veut aussi être un témoignage de fidélité protestante.

A travers ses quinze salles, le Musée du Désert présente notamment :
– Un mobilier cévenol et des objets familiers du XVIIIème siècle.
– La reconstitution d’une veillée cévenole.
– Des armes et des cartes de la guerre des Cévennes.
– Les cachettes des hommes traqués et des livres interdits.
– Les affiches du pouvoir royal.
– Des chaires, des coupes de la Sainte Cène, des actes de naissance et de mariage au Désert.
– Un ensemble remarquable de Bibles et de psautiers,
– Une importante collection de gravures et de tableaux (les peintres protestants de l’histoire protestante).

Le Pont du Gard

A 10 minutes d’Uzès, découvrez le célèbre et majestueux Pont du Gard (situé sur la commune de Vers-Pont-du-Gard). Monument antique exceptionnel, le Pont du Gard est classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO depuis 1985 et bénéficie également depuis 2004 du label « Grand Site de France® ».

Le Pôle Mécanique

A quelques minutes…
Vous trouverez sur le Pôle Mécanique Alès Cévennes, la plus large gamme d’activités de pilotage auto, moto et kart proposées en France.
Ces stages de pilotage vous sont dispensés par des écoles spécialisées sur Circuit vitesse, Kart, Rallye Asphalte et Rallye terre.
Pour découvrir le tracé de l’une des piste du Pôle Mécanique, nous vous proposons une séance de pilotage virtuelle sur notre Circuit Vitesse.

Pôle Mécanique Alès Cévennes
Vallon Fontanes 30520
St Martin de Valgalgues
Tél. : 04 66 30 31 85

La Lozère et ses parcs animaliers

A 60 km (50 minutes environ).

Les loups du Gévaudan
Le parc des loups de Sainte-Lucie accueille un musée et surtout plus de 100 loups de 4 espèces différentes en semi-liberté dans de vastes enclos.
En savoir plus sur les loups du Gévaudan

Maison de découverte de l’aurochs
A la découverte d’un troupeau reconstitué de l’ancêtre de la vache, la maison de la découverte de l’aurochs en Margeride propose un musée et de partir à la découverte de l’aurochs.
En savoir plus sur la maison de découverte de l’aurochs

Le belvédère des vautours
Au coeur des Gorges de la Jonte, un musée et une plate forme d’observation à la jumelle des vautours qui évoluent en liberté dans les ciels entre les deux Causses.
En savoir plus sur le belvédère des vautours

Arles

A 81 Km (1h15 environ).
Lieu d’habitat Celte, colonisé par les grecs, Arles devient romaine par la grâce de César qui y implante en 46 av. JC les vétérans de ses légions.
C’est le premier âge d’or de la « petite Rome des Gaules » qui sera un grand centre religieux des premiers temps de la Chrétienté. Ruinée et meurtrie par les invasions du haut Moyen Age, la ville renaît au XIIe siècle et la splendeur de ses monuments médiévaux témoigne de la vitalité et de la richesse de cette époque.

Les XVIIe et XVIIIe siècles voient la construction d’innombrables hôtels particuliers qui font, aujourd’hui encore, le charme du centre ancien, où sont regroupés plusieurs monuments classés, héritage de 2000 ans d’histoire . Depuis 1981 l’ensemble des monuments romains et romans sont classés par l’UNESCO au patrimoine mondial de l’humanité

Office de Tourisme d’Arles du Pays d’Arles
43 bd de Craponne – 13200 ARLES
Tél : 04 90 18 32 60

Aigues-Mortes et la Camargue

A 80 km (1h30 environ).
L’origine d’Aigues-Mortes se perd dans la nuit des temps. Les hommes pêchaient, ramassaient le sel, domptaient les caprices de la nature sauvage d’un climat paludéen bien avant que les desseins et les gestes de Louis IX vinssent auréoler au XIIIème siècle, l’histoire de ces lieux.

Dès lors, Aigues-Mortes, masse rude campée dans l’immensité ne cessera d’évoluer, de surprendre, traversant inexorablement les guerres, les conflits, les ères de paix et de misère. Ses tours et ses remparts seront marqués par l’empreinte du temps, hantés par le mystère de leur résistance.

Aujourd’hui, Aigues-Mortes, conserve ses traditions taurines. Haut lieu de la gastronomie camarguaise, elle se tourne vers la Méditerranée et allie le secret du passé au charme du futur.

Office de Tourisme
Place Saint Louis – B.P 32 – 30220 Aigues-Mortes
Tel. 04 66 53 73 00
info@ot-aiguesmortes.fr

Le Château de Portes

A 17 kms (20 minutes environ).
Situé au cœur des Cévennes, dans le Gard, le col de Portes et son château classé monument historique surveillent l’ancien chemin dit de Régordane qu’empruntaient les pèlerins de Saint-Gilles et les Croisés vers la Terre Sainte.

Le « vaisseau en Cévennes », il est ainsi surnommé en raison de sa forme architecturale : une proue spectaculaire et unique en Europe. Venez visiter ce lieu touristique des Cévennes !

La Garde Guerin

A 57 kms (1h environ).
Le village de La Garde Guerin est un exemple de « castrum ». Ce terme désigne une entité complexe, à la fois matérielle puisqu’il s’agit d’un château et d’un bourg fortifié, mais aussi emblématique car il est le coeur du fief, de la puissance seigneuriale. Le castrum est donc toujours un ensemble composé d’un château et d’un habitat, aussi fortifié, qui lui est toujours associé.

Le château lui-même regroupe un donjon carré ou rectangulaire, un logis rectangulaire,  une chapelle castrale et des dépendances, le tout protégé par une enceinte forte. La Garde Guérin a donc gardé sa structure médiévale mais les maisons sont datées du XVIe siècle, à la suite d’une reconstruction du village.

En 1929 l’ensemble du village de la Garde Guérin a été classé comme « site », et la tour-donjon, le château et l’église Saint-Michel comme « Monuments Historiques ».